LIVRAISON OFFERTE DÈS 40€

  • flag
    • English

Le podcast parlons.B

Podcast Mademoiselle Saint Germain de parlons.b

Nolyne Cerda, journaliste, auteur du podcast Parlons B nous a fait l’honneur de choisir Mademoiselle Saint Germain pour son 26ème épisode de Parlons B. Nous l’avons naturellement emmené au Potager du Roi, partenaire incontournable de Mademoiselle Saint Germain. Voici un recueil écrit du Podcast Parlons B que vous pouvez par ailleurs écouter ici.

Nolyne

« Pour ce nouvel épisode, je vous emmène au Potager du Roi à Versailles. Ce lieu hors du temps et historique accueille l’ENSP, l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage. Pourquoi ? Quel rapport avec la beauté ? Tout simplement parce que Charles Cracco, pharmacien, est le fondateur de la marque française Mademoiselle St Germain. En 2016, il a eu l’idée folle de se lier au Potager du Roi pour transformer ses ingrédients en produits naturels dont les formules s’inspirent des vieux recueilles de l’époque. Ces deux entités participent notamment à réintroduire des espèces disparues sans engrais ni pesticides tout en faisant renaître des recettes d’antan remises au gout du jour. Avec Charles et Antoine Jacobson (ingénieur agronome, historien de l’alimentation et actuel responsable du site de l’Ecole) nous avons parlé d’histoire, de roi, de reine, d’agriculture et de botanique. J’ai également eu la chance de pouvoir m’y rendre. Vous pouvez retrouver une petite vidéo sur le compte Instagram @parlonsBpodcast

Bonjour Charles, Bonjour Antoine,

Je suis ravie d’être avec vous au Potager du Roi pour que l’on parle de votre marque Charles. Est-ce que vous pouvez présenter rapidement ce que c’est Mademoiselle Saint Germain? 

Charles

Mademoiselle Saint Germain, ce sont les cosmétiques français du potager. Mademoiselle Saint Germain, c’est la 1ere marque de produits cosmétiques à n’utiliser que des ingrédients français dans leur composition, c’est-à-dire qu’aujourd’hui travailler le made in France c’est bien mais savoir d’où proviennent les ingrédients des produits cosmétiques c’est encore mieux et c’est dans cette démarche de mieux consommer et consommer local que j’ai créé Mademoiselle Saint Germain. 

L’idée est née en 2016 ! Je pense qu’Antoine je t’ai contacté en 2016 ? 

Podcast parlonsB. Mademoiselle Saint Germain
Interview de Charles Cracco pour parlonsB.

Antoine

Oui avec une clause de confidentialité… On s’est dit c’est quoi ce truc qui nous arrive. 

Nolyne

Oui c’est ce que vous allez expliquer après mais vous n’étiez pas habitué à échanger avec des marques de cosmétiques.

Potager du Roi
Les beaux jours arrivent à Versailles

Antoine

Oui et Non mais c’était surtout la clause de confidentialité qui nous intriguait car on ne savait pas que c’était une marque de cosmétiques. 

Charles

C’est vrai que quand j’ai contacté Antoine j’ai dit « Ecoute je ne peux rien te dire mais reçois moi ».

Antoine

C’était ça.

Nolyne

Mais vous vous ne connaissiez pas à l’origine ?

Charles

Non du tout ! Alors que c’est vrai que beaucoup pense que j’ai le bras très long au niveau relations politiques parce qu’avoir un contrat de partenariat avec le Potager du Roi c’est vraiment quelque chose d’unique. En réalité, c’est tout simplement un petit peu de culot et beaucoup de folie. Ou l’inverse probablement qui m’a poussé en fait à envoyer un courrier au Potager du Roi. C’était Antoine le destinataire car j’avais vu ses nombreuses interviews…

Antoine

C’était très intriguant. On reçoit un courrier qui ne dit pas pourquoi et qui dit « on veut vous rencontrer et vous n’avez pas le droit d’en parler » rires

Après quelques très courts instants d’hésitation, on a dit, on veut quand même savoir de quoi il s’agit.

Nolyne

Vous étiez curieux.

Charles

En fait j’ai fait ça pourquoi… on n’en a jamais discuté Antoine donc profitons-en pour en parler… Beaucoup de gens me disait

« Charles tu ne dois pas être le premier à avoir eu cette idée. En tout cas, si cette idée était possible, elle serait déjà réalisée. Et c’est pour ça que j’ai voulu me protéger car je pensais que le Potager du Roi avait déjà envisageait cette hypothèse avant moi. J’ai donc pris des précautions.

Eau démaquillante Mademoiselle Saint Germain

Antoine

Nous du coté cosmétiques, je dirai que ce n’est toujours pas cela qui m’intéresse ou qui nous intéresse ici. Il y a deux choses qui nous ont convaincu et qui continue à nous convaincre :

Premièrement que c’est pas tellement « cosmétiques » mais plutôt que « c’est prendre soin ». C’est l’idée de produits qui prolongent l’intérêt que nous avons ici de prendre soin de son environnement et donc quelque part de prendre soin de soi-même.

(…)

Vous voulez en savoir plus ? Retrouvez la retranscription manuscrite du podcast de Mademoiselle Saint Germain par parlons B, juste ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X